21/11/2020 Irme Thormann – The False David

11,00

The False David
avec Imre Thormann, chorégraphie et danse, Pierre Lassailly clarinette.
Danse Butô
En partenariat avec le Cratère Scène nationale d’Alès

On dit du Butô qu’il est né sur les cendres d’Hiroshima. Que peut-on danser après la bombe atomique ? Gestuelle minimale, maîtrisée à l’extrême, force du corps, chaque expression, chaque mouvement ramène aux origines pour offrir une vision passionnée et universelle de la vie et de la mort. D’une beauté intense soufflée par des musiques planantes, on y explore les mystères de l’âme, la boucle de l’existence humaine, avec élégance et recueillement, comme une intense méditation. Corps presque nu, grimé en blanc, le « Faux David » n’est ni un héros, ni un combattant, au contraire, il jaillit de l’ombre de notre être, là où la douleur d’être né résonne dans un écho infini.

Samedi 21 novembre à 20h30
Allègre-les-Fumades, La maison de l’eau
Tout public
Durée : 1h
Tarifs : 11€ (plein) – 10€ (réduit) – 8€ (chômeurs) – 6€ (- de 26 ans et RSA)

Catégorie : Étiquettes : ,

On dit du Butô qu’il est né sur les cendres d’Hiroshima. Que peut-on danser après la bombe atomique ? Gestuelle minimale, maîtrisée à l’extrême, force du corps, chaque expression, chaque mouvement ramène aux origines pour offrir une vision passionnée et universelle de la vie et de la mort. D’une beauté intense soufflée par des musiques planantes, on y explore les mystères de l’âme, la boucle de l’existence humaine, avec élégance et recueillement, comme une intense méditation. Corps presque nu, grimé en blanc, le « Faux David » n’est ni un héros, ni un combattant, au contraire, il jaillit de l’ombre de notre être, là où la douleur d’être né résonne dans un écho infini.
Imre Thormann a étudié divers arts martiaux avant d’être champion suisse de Taekwon Do. Par la suite, il s’installe à Tokyo pendant 7 ans où il étudie le Butô auprès de l’un de ses inventeurs, Kazuo Ohno, et le Noguchi Taiso (travail corporel japonais), avec son inventeur Michizo Noguchi. Depuis, il a mis en scène plusieurs performances solos en Europe, aux Etats-Unis ainsi qu’au Japon. Une de celles-ci cumule près de 3 millions de vues sur la toile.

Formé à Strasbourg, Pierre Lassailly est amoureux du son tous azimuts. Il a promené sa clarinette chez Georges Aperghis où il a joué partout en Europe, s’est mis au service du théâtre avec Stanislas Norday, Nicolas Frize ou Frédéric Fisbach. Il est aussi à l’aise dans le répertoire de musique de chambre que dans l’improvisation.