À suivre…Exposition du Club Photo Le Déclic – Du 22/03/2024 au 03/05/2024

EXPOSITION du Club Photo Le Déclic

“Le bois”

Du 22/03 /2024 au 03/05/2024
Vernissage le vendredi 22 Mars à 18h30 
Horaire d’ouverture salle d’exposition : du lundi au vendredi (9h à 17h non stop)

Catégorie :

Le Bois

Notre thème pour cette exposition 2024, a généreusement offert aux photographes amateurs que nous sommes, une multitude de possibilités de stimuler notre créativité.

Le bois est un matériau extrêmement polyvalent ; il a donc permis à chacun de trouver ses sources d’inspiration, en travaillant sur les subtilités de la lumière pour mettre en valeur un bois mort, une statuette sortie des mains d’un autre magicien de la forme. Le bois, ce sont aussi des charpentes qui ont su résister aux intempéries, du combustible, ….

Dans la forêt, avec ses conditions variées de luminosité et son anarchie visuelle, nous avons aiguisé nos techniques de composition, afin de créer des images émotionnellement fortes.  Tantôt c’est le brouillard qui invite le spectateur à se perdre dans l’image, tantôt un arbre noueux qui ravive les légendes de notre enfance, un ruisseau, une cascade, des champignons, de la mousse, des branches et des feuilles aux formes, couleurs et textures variées n’ont cessé de nous mettre au défi.

C’est aussi la nature, nous offrant une telle richesse de matériaux divers, qui ont inspiré notre invité Serge Ferreux, pour sa série « Portraits Caméléon ».

 

 

Notre invité : Serge Ferreux

Notre invité d’honneur a toujours été attiré par la photo.

Il dit que sa rencontre d’un photographe en action dans la rue fut déterminante pour son parcours…

Une fois dans la région, il a rejoint notre photoclub avant de créer « le 3ième œil » club de St Ambroix.

Curieux de nature et toujours passionné, il explore de nombreux domaines photographiques. Habile de ses mains il a fabriqué tous les accessoires de ses :

Portraits « Caméléon »

Voici ce qu’il en dit :

« L’idée de départ est de transporter l’apparence de mon modèle vers un autre monde ! Peut-être celui de la nature !

Du carton, des branches et autres matériaux que je détourne de leur usage primaire pour  la réalisation des accessoires et des coiffes. J’applique ensuite des matériaux comme de la terre  et des peintures corporelles pour transformer radicalement la physionomie du modèle.

Le caméléon se transforme pour passer inaperçu dans la nature. Si l’être humain pouvait en faire autant plutôt que tout détruire ! Dans cet esprit, en complicité avec le modèle nous avons aussi réalisé cette série  comme un jeu, pour le côté ludique  et artistique. »